Filtrer par

Catégorie

La régulation émotionnelle, définie comme « le processus par lequel les individus influencent quelles émotions ils ont, quand ils les ont, et comment ils ressentent et expriment ces émotions » (Gross, 1998), participerait au bon développement de  la personne. A l’inverse, une mauvaise régulation émotionnelle constituerait un facteur de vulnérabilité au développement de troubles psychiatriques à l’adolescence. La compréhension de ce processus est donc cruciale à la mise en place de préventions et d’actions thérapeutiques ciblées. Malgré ces enjeux, peu d’études ont documenté l’évolution de la régulation émotionnelle à l’adolescence. Ainsi, cette recherche avait pour objectif d’étudier l’évolution de la régulation émotionnelle durant cette période. Il était attendu que les capacités à réguler les émotions s’améliorent avec l’âge.

A cet effet, 581 adolescents âgés en moyenne de 13,70 ans (ET = 2,26 ; [10-17]) ont participé à cette étude. L’échantillon était constitué de 46 adolescents de 10 ans, 73 de 11 ans, 84 de 12 ans, 104 de 13 ans, 67 de 14 ans, 70 15 ans, 65 de 16 ans et 72 de 17 ans.

La régulation émotionnelle a été mesurée avec la Difficulties Emotionnal Regulation Scale, version adolescente (DERS-A, en cours de validation), développée à partir de la version originale de Gratz et Roemer en 2004.

Les analyses ont mis en évidence des différences significatives entre les tranches d’âge pour presque toutes les dimensions de la DERS-A, témoignant de l’existence d’un perfectionnement de la régulation émotionnelle avec l’âge (Non-Acceptation : F(8,591)=11,11 ; p≤0,001 ; But : F(8,591)= 3,36 ; p≤0,001 ; Impulsion : F(8,591)= 3,64 ; p≤0,001 ; Conscience : F(8,591)= 31,70 ; p≤0,001 ; Stratégie : F(8,591)=14,46 ; p≤0,001).

Ces conclusions amènent à un regard plus fin sur la régulation émotionnelle et présentent des implications cliniques intéressantes (prévention plus ciblée, prise en charge thérapeutique plus adaptée…). Il est néanmoins important de rester vigilant quant à la généralisation de ces conclusions compte tenu du fait qu’il s’agit d’une étude transversale et non longitudinale.

Commentaires de la présentation

Soyez le premier à commenter cette présentation

Back to main page in