Filter by

Category

La déscolarisation constitue un enjeu sociétal qui met à mal les équipes éducatives, enseignantes, soignantes, mais aussi les familles. Très peu d’études portent sur les adolescents déscolarisés. Cette recherche préliminaire visait à explorer les facteurs de vulnérabilités susceptibles d’être associés à la déscolarisation. Les dimensions d’intérêt retenues étaient : les troubles psychiatriques (Schedule for Affective Disorders and Schizophrenia for School-Age Children – Kiddie-Sads), les représentations d’attachement (Inventory of Parent and Peer Attachement - IPPA), la régulation émotionnelle (Difficulties in Emotion Regulation Scale – DERS, Children Depression Inventory - C.D.I, et State –Trait Anxiety Inventory - S.T.A.I.), l’estime de soi (Questionnaire de Rosenberg - EES) et le vécu de la scolarité (questionnaire de phobie scolaire –adapté à partir des critères DSM-IV TR de la phobie simple, et questionnaire de harcèlement scolaire - Bully/ Victim Questionnaire).

230 adolescents de 11 à 18 ans ont participé à cette étude: 200 adolescents témoins scolarisés et 30 adolescents déscolarisés, recrutés au sein de trois différents services de pédopsychiatrie. Les statistiques ont consistés en des comparaisons de moyennes avec des t de student.

Les résultats ont mis en évidence des différences significatives dans le mode de fonctionnement émotionnel, social, scolaire, mais aussi familial et psychopathologique entre les deux groupes de participants : 90% des adolescents déscolarisés souffraient d’au moins un trouble psychiatrique, avec principalement la présence de troubles anxieux. Comparativement aux témoins, les adolescents déscolarisés avaient des représentations d’attachement plus négatives vis-à-vis de leur père**, des difficultés de régulation émotionnelle (manque de conscience émotionnelle*, affects dépressifs* et anxiété (STAI-T)****), ainsi que des scores d’estime de soi significativement plus faibles****. Enfin, ils avaient un vécu scolaire très traumatique, avec des scores élevés de phobie**** et de harcèlement scolaire****. Ces résultats préliminaires apportent un premier éclairage sur les facteurs de vulnérabilités qui peuvent sous-tendre la déscolarisation, mais des études complémentaires sont encore nécessaires.

* p≤0,05, ** p≤0,01, **** p≤0,001

Presentation comments

Be the first to comment this presentation

Back to main page in