Filter by

Category

Trois types de facteurs influenceraient l'observance médicamenteuse : les effets secondaires, l'alliance thérapeutique et la conscience du trouble ; en outre le défaut d'observance dans les maladies schizophréniques augmenterait les hospitalisations, la morbidité et la mortalité (1).

Fort de ce constat l'équipe de la pharmacie crée un atelier du médicament en 2004 dans une démarche psychoéducative.

En 2010, la loi du 21 juillet définit la pratique de l'éducation thérapeutique du patient (ETP). En novembre 2011 l'institution se dote d'un comité d'ETP et l'atelier se transforme en  programme validé par l'ARS Auvergne en juin 2014. Il s'adresse aux patients souffrant de schizophrénie et ouvre la pratique de l'ETP dans le champ de la psychiatrie au sein de notre institution (2).

Nous nous proposons d'illustrer l'implication infirmière dans ce développement. Nous déclinerons trois niveaux d'actions infirmières :

-    Le secteur (63G03) lieu de la pratique soignante : il s'agit du niveau de la pratique soignante avec la  mise en œuvre de cet atelier au sein d'un centre de jour,
-    Un espace transversal ou intersectoriel : qui est le lieu de réflexions sur la transformation de l'outil en partenariat avec la pharmacie et d'autres collègues. Il s'agit d'un niveau opérationnel s'apparentant à un  comité technique. Dans notre exemple cela s'est traduit par les créations d'un nouveau Kit  et d'une formation interne décrite comme un compagnonnage.
-    Un espace décisionnaire ou politique avec la participation au comité d'ETP.

Références
(1) D.Misdrahi, P.-M Llorca et al. L'observance dans la schizophrénie : facteurs prédicitifs, voies de recherches, implications thérapeutiques. L'Encéphale 2002 ; 28 : 266-76
(2) Petitjean F, Bralet MC, Hodé Y, Tramier V. Psychoéducation dans la schizophrénie. EMC-Psychiatrie 2014; 11(4) : 1-11 (Article 37-291-A-20)

Presentation comments

Be the first to comment this presentation

Back to main page in