Filter by

Category

Introduction : de nouvelles perspectives thérapeutiques sont apparues récemment dans l’addiction à l’alcool avec  le nalméfène ou le baclofène  ayant pour objectif de diminuer le craving en modulant les mécanismes biologiques du système de la récompense. On connaît de plus en plus les mécanismes biologiques de modulations du craving et les hypothèses actuelles en addictologie tendent à considérer un modèle de mécanisme biologique commun aux addictions qu’elles soient avec ou sans substances. La boulimie nerveuse et l’hyperphagie boulimique sont des troubles des conduites alimentaires pouvant s’assimiler à des addictions comportementales et il existe de nombreux corrélats biologiques et thérapeutiques entre ces pathologies et les addictions. Objectif : faire un état des lieux des données scientifiques publiées à ce jour sur le baclofène ou sur les modulateurs du système opioïde (nalméfène, naltrexone). Méthode : cette revue suit la méthode PRISMA et pour identifier les publications pertinentes, une recherche bibliographique automatisée a été menée sur trois bases de données électroniques : MEDLINE / PubMed, The Cochrane Library et PsycINFO. Résultats : Il existe peu d’études menées chez l’homme à ce jour, mais quelques résultats encourageants dans les études animales ainsi que dans quelques études non contrôlées, non randomisées à faible échantillon. Discussion : malgré des connaissances des mécanismes biologiques des addictions qui sont en plein développement, il serait intéressant de comprendre comment le craving alcoolique est modulé par ces molécules avant de pouvoir envisager l’usage de ce type de traitements dans les troubles des conduites alimentaires. Conclusion : à ce jour, la revue de la presse scientifique ne permet pas de conclure à l’efficacité de ces molécules dans les troubles des conduites alimentaires.

Presentation comments

Be the first to comment this presentation

Back to main page in