Filter by

Category

Les troubles de la lecture sont présents à  la fois dans la dyslexie et dans la schizophrénie. Une similitude étiologique et phénotypique n'est pas encore vérifiée. Des critères communs pourraient être retrouvés dans les caractéristiques cliniques et physiopathologiques. Méthodes et discussion : Ce travail tentera de démontrer l'existence de rapprochements entre les troubles de la lecture dans la dyslexie d'une part et dans la schizophrénie d'autre part. De nombreux articles ont été étudiés et retenus pour leur pertinence. Cette revue de la littérature traitera de la dyslexie dans les différents domaines physiopathologiques et cliniques : des caractéristiques génétiques, structurelles, fonctionnelles du système nerveux central, anomalies de l'embryogénèse (mauvaise mise en place des cellules nerveuses, gènes prédisposant à  la dyslexie, médications similaires à  celles retrouvées dans la schizophrénie), anomalies de la membrane neuronale et du métabolisme des acides gras et des phospholipides, ainsi que les anomalies et les dysfonctionnements du traitement phonologique (conscience phonologique, mémoire phonologique, dénomination rapide) et les dysfonctionnements des systèmes mnésiques ( mémoire de travail, mémoire perceptive, mémoire sémantique) pouvant confirmer une pathogénie commune entre la dyslexie et la schizophrénie. La confirmation d'une pathogénie commune entre la dyslexie et la schizophrénie permettra de contribuer à  une évaluation et identification des symptômes dyslexiques comme facteurs de risque de développement ultérieur de la schizophrénie.

Presentation comments

Be the first to comment this presentation

Back to main page in