Filter by

Category

Le cours évolutif de la maladie bipolaire s’accompagner le plus souvent  du développement comorbide d’un certain nombre d’affections somatiques.
L’épilepsie (définie une prédisposition cérébrale à générer des crises épileptiques) comme les autres affections neurologiques représente un facteur de risque significatif de morbidité psychiatrique
Les études menées sur les troubles bipolaires et comorbidités se sont principalement focalisées sur deux axes : le premier étudie les comorbidités médicales chez les patients bipolaires (cause), principalement : les troubles cardiovasculaires, les dysthyroïdies, l'obesité, la maladie migraineuse et le diabète. Le second recherche une bipolarité chez les patients suivis pour une affection médicale (conséquence) notamment : l’épilepsie et les dysthyroïdies.

Nous rapportant ici un cas clinique qui illustre parfaitement l’intrication de ces deux axes. En effet notre patient âgé 49 ans, suivi pour dysthyroïdie (thyroïdectomie en 1992) et un diabète de type II depuis 7 ans. Le diagnostic de trouble bipolaire a été posé depuis trois ans, date aussi du diagnostic d’une épilepsie probablement, resté longtemps sous diagnostiquée.
Cause ou conséquence, l’intérêt est de prendre conscience des affections accompagnantes ou susceptibles de précipiter un trouble bipolaire dont la morbi-mortalité somatique reste élevée. Sa prise en charge nécessite une collaboration entre psychiatres, neurologues, diététiciens et endocrinologues, en confiant ainsi au trouble bipolaire le statut de maladie multi systémique.

Presentation comments

Be the first to comment this presentation

Back to main page in