Filter by

Category

Objectif : Décrire l’insight et ses variations chez des patients atteints de schizophrénie hôspitalisés à l’hôpital Ibn Nafis et son impact sur la prise en charge.
Matériel et méthode :Etude descriptive sur 30 schizophrène diagnostiqués selon les critères du DSM-IV, La méthode d’échantillonnage est intentionnelle.
Résultats :
 77% des patients de notre échantillon avaient une observance irrégulière , 83% des patients un mauvais insight , Nous avons trouvé que les patients de sexe masculin avaient un plus mauvais insight que ceux de sexe féminin et les patients mariés ont un bon insight, 67% des patients jamais scolarisés ne sont pas conscients de leur trouble. Pour les conduites addictives, 83% qui consomment le tabac, 80% qui consomment le cannabis et 79% qui consomment l’alcool ont un mauvais insight avec discordance clinique entre l’entretien avec le patient et celui avec la famille.
Discussion :
Les études montrent qu’il n’y a pas de corrélation significative entre l’insight et le sexe, alors que l’étude faite par Cuffel et al (1996) a montré une corrélation modérée entre la conscience du trouble et le sexe. En 2002, deux études par Bourgeois sur 100 et 121 patients schizophrènes, ont montré que l’insight était meilleur chez les patients vivant en couple.Matton et al. (2004) sur un échantillon de 679 patients schizophrènes ont montré que plus le niveau d’éducation était élevé, plus le degré de conscience du trouble était élevé. Une étude comparative sur 118 patients a révélé que les patients schizophrènes ayant une comorbidité alcoolique avaient un plus mauvais insight.

Presentation comments

Be the first to comment this presentation

Back to main page in