Filter by

Category

Introduction :
Les personnes âgées diabétiques sont plus susceptibles de développer des troubles cognitifs et des démences de type Alzheimer ou vasculaires.Cependant, les déterminants de l’association entre diabète et troubles cognitifs ne sont qu’imparfaitement connus.
 Les objectifs de notre travail étaient d’évaluer les troubles cognitifs chez des patients diabétiques âgés et d’identifier les éventuels facteurs de risque qui lui sont associés.
Sujets et méthode :
Notre étude était de type transversal, descriptif et analytique. Elle a concerné les patients âgés de 65 ans et plus, qui étaientsuivis pour diabète à la consultation d’endocrinologie auCHU Hédi Chaker à Sfax (TUNISIE), durant le mois d’octobre 2015.
Pour chaque patient, nous avons relevé les caractéristiques sociodémographiques, cliniques et thérapeutiques.Nous avons utilisé le Montreal Cognitive Assessment (MoCA)pour repérer les déclins cognitifs légers (score < 26/30).
Résultats :
Nous avons recensé 47 patients, tous atteints d’un diabète de type 2. L’âge moyen était de 67 ans 3 mois (extrêmes: 65 et 82 ans). Le sex-ratio (H/F) était de 0,88. L’ancienneté moyenne du diabète était de 14 ans (extrêmes: 1mois et 30 ans). Le score moyen au MoCA était de 20,68 ± 6. Vingt-neuf patients (61,7%) présentaient un déclin cognitif.
Le trouble cognitif était statistiquement corrélé au sexe féminin (p = 0,001), à un bas niveau socio-économique (p = 0,036), à un bas niveau d’instruction (p = 0,00), à un taux élevé d'hémoglobine glyquée (Hb A1c ≥ 7%) (p = 0,001), à la présence d’épisodes hypoglycémiques (p = 0,006)et à la présence d’unedyslipidémie (p = 0,024).
Conclusion :
Notre travail confirme la fréquence élevée de déclin cognitif chez les diabétiques type 2 âgés. Le profil des sujets à risque est concordant avec les données de la littérature : un diabète mal équilibré, une dyslipidémie associée.

Presentation comments

Be the first to comment this presentation

Back to main page in