Filter by

Category

Ce travail vise à associer statistiquement certaines dimensions psychosociales (affect négatif et positif, estime de soi, satisfaction de vie et soutien social) avec les propriétés du tabagisme (évaluation de la dépendance, motivations pour fumer et pour arrêter, anticipation de difficulté de l’arrêt et des conséquences négatives) comme comportement addictif. 
Une enquête a été réalisée auprès de 219 étudiants fumeurs, via des questionnaires mesurant les quatre dimensions psychosociales, les dépendances pharmacologique (test de Fagerstrom) et psychologique (test de Horn), l’anticipation de la difficulté de l’arrêt et les conséquences négatives qui l’accompagnent. 
L’analyse statistique par corrélation a montré que seul l’affect négatif était en liaison avec la dépendance à la nicotine (r=0.27, p<0.001). La motivation la plus forte était la diminution de l’anxiété 43.6%. La crainte pour la santé était la raison la plus rapportée pour arrêter (86.6%) avec 40% croyant que l’arrêt est difficile. La conséquence négative la plus citée était la tension-nervosité (41%). La corrélation de l’affect négatif et l’anticipation de la difficulté de l’arrêt était significative (r=0.16, p<0.05). Les craintes de l’échec étaient corrélées négativement à l’estime de soi (r=-0.17, p<0.05), l’anxiété à la fois avec l’affect négatif (r=0.32, p<0.01) et avec l’estime de soi (r=-0.18, p<0.05) et enfin l’incapacité à supporter le manque est corrélée avec l’affect négatif (r=0.17, p<0.05). 
La dépendance nicotinique chez les étudiants est liée à l’affect négatif. Ce dernier est lié à la satisfaction de vie et l’estime de soi.
Mots-clés : affect/ estime de soi / satisfaction de vie/ soutien social/ dépendance nicotinique

Presentation comments

Be the first to comment this presentation

Back to main page in