Filter by

Category

Introduction :
Introduite en 1886 par E. Morselli la dysmorphophobie se définit par l'idée obsédante d’une disgrâce corporelle, celle-ci pouvant être une imperfection réelle ou imaginaire. Bien qu’elle soit une pathologie psychiatrique, il a été noté que les patients ayant ce trouble consultent plus souvent dans les cabinets de chirurgie esthétique et plastique que chez les psychiatres.L’évaluation psychiatrique n’étant pas systématique,le diagnostic est souvent méconnu même si les conséquences évolutives sont lourdes, à savoir la multiplication des actes chirurgicaux.
Méthodologie et objectifs :
À travers une observation clinique et une revue de la littérature, nous discuterons l’approche diagnostique et thérapeutique de la dysmorphophobie ainsi que l'attitude appropriée que les différents intervenants devront adopter.
Vignette clinique :
Mr S.H âgé de 33 ans, sans antécédents psychiatriques familiaux, présente depuis sept ans d’intenses préoccupations portant sur son apparence physique.Les plaintes sont apparues après un accident de la voie publique lui occasionnant des lésions frontales. Plusieurs heures par jour sont consacrées à s’examiner dans un miroir, à camoufler ses défauts.Il a déjà eu recours à  trois interventions de chirurgie esthétique.Dans les suites opératoires, il ne perçoit pas d’amélioration. Le patient incrimine l’acte chirurgical esthétique comme n’étant pas à la hauteur de ses espérances,en dépit d’une réussite constatée par l’entourage et le chirurgien. L’intensité des préoccupations a progressivement conduit à un évitement des relations sociales avec des conséquences affectives et professionnelles.Cinq ans après le début des troubles, le patient nous consulte pour hétéroagressivité, anxiété et insomnie.L’entretien psychiatrique révèle une persistance de sa  dysmorphophobie, des idées délirantes avec des hallucinations intrapsychiques.
Conclusion :
La finalité de ce travail consiste en une réflexion sur le rôle et la place de la consultation psychiatrique en préopératoire de la chirurgie esthétique, sur le type de collaboration souhaitable entre le psychiatre et le chirurgien esthétique.

Presentation comments

Be the first to comment this presentation

Back to main page in