Filter by

Category

Introduction :
Le trouble obsessionnel compulsif (TOC) est un trouble psychiatrique hétérogène qui affecte jusqu'à 3% de la population. Des chercheurs ont rapporté que les individus avec un TOC à début précoce ont des symptômes plus sévères et persistants, ainsi qu'une mauvaise réponse aux ISRS ou à la TCC par rapport à ceux avec un TOC à début tardif.
Le but de l'étude est d'explorer les différences cliniques entre les deux groupes
Méthodologie :
Etude transversale effectuée de septembre à octobre 2015.
Population étudiée: 34 sujets suivis pour diagnostic de TOC en ambulatoire à l’hôpital psychiatrique Arrazi de salè
Critères d’inclusion :
 Les patients avec TOC selon le DSM IV- TR, basé sur la version arabe validée de la MINI.
Le début du TOC a été établi comme étant le 1er mois où les symptômes obsessionnels ou compulsifs ont persisté pendant au moins 1 heure par jour et causé une souffrance marquée ou gêné le fonctionnement quotidien normal de la personne. 
Critères d’exclusion :
 Les patients avec schizophrénie, retard mental, trouble tic de Gilles de la tourette et démence.
Les instruments d’évaluation utilisés :
Un hétéro-questionnaire comportant les données sociodémographiques. L’échelle d’obsession compulsion de Yale-Brown. L’échelle d’anxiété de Hamilton à 14 items et l’échelle de dépression de Hamilton à 17 items
L’analyse statistique par SPSS
Résultats :
La moyenne d’âge des 34 patients de l’étude était de 31,3 ans avec une moyenne d’âge du début du TOC qui était de 23,7 ans au moment de l’entretien.
L’âge de 18 ans a été utilisé pour diviser l’échantillon en âge de début précoce et âge de début tardif. Sur cette base, 15 patients avec une moyenne d’âge de 26 ans et un âge moyen de début de 15,8 ans ont été considérés à début précoce, les 19 autres patients avec une moyenne d’âge de 35,5 ans et un âge moyen de début de 29,9 ans ont été identifiés à début tardif.
Comparativement au groupe à début tardif, les sujets du groupe à début précoce ont montré des scores significativement plus élevés dans le HAMA et le HAMD, ont plus de comorbidités psychiatriques et ils avaient des scores significativement plus élevés dans les obsessions sexuelles, religieuses et de symétrie/ exactitude
Mots clés : Trouble obsessionnel compulsif, début précoce, début tardif

Presentation comments

Be the first to comment this presentation

Back to main page in