Filter by

Category

Objectif :
Evaluer les tempéraments affectifs chez des patients suivis pour trouble bipolaire (TB) de type I et II, les comparer à ceux des témoins sains et étudier leur relation avec les caractéristiques cliniques et évolutives du trouble bipolaire.
Méthodologie :
Notre étude était de type transversal, comparatif, descriptif et analytique, portant sur 60 sujets ; 30 sujets atteints de TB de type I ou II (selon les critères diagnostiques du DSM-V)suivis à l’unité des consultations externes de psychiatrie au CHU Hédi Chaker de Sfax en Tunisie, en phase de rémission depuis au moins deux mois, et 30 sujets indemnes de toute  pathologie psychiatrique.
Les participants ont répondu à :
* Une fiche préétablie pour recueillir :
- les données sociodémographiques
- les données relatives au TB (pour les malades)
* L’auto-questionnaire de l'Evaluation des Tempéraments de Memphis, Pise et San Diego (TEMPS-A).
Résultats :
L’âge moyen des enquêtés était de 43,32ans [23-65ans]. Le sex ratio était de 1. Ils étaient mariés dans 53,3% des cas, issus d’un milieu urbain dans 56,6% et de niveau scolaire primaire dans 66,6%. La majorité (66,6%) de nos patients était suivie pour TB de type I. Le tempérament hyperthymique et le tempérament dépressif étaient les plus représentés  respectivement chez les bipolaires de type I et II, comparés aux témoins sains. Chez les bipolaires de type I, le tempérament hyperthymique était corrélé avec le caractère maniaque du premier épisode thymique (p= 0,035) et l’existence d’antécédent de TS (p= 0,04). Le tempérament cyclothymique  chez les bipolaires de type I et II était corrélé à la présence de comorbidité psychiatrique (p=0,033), d’antécédent de TS (p=0,003) et de caractéristiques mélancoliques au cours des épisodes dépressifs majeurs (p=0,033).
Conclusion :
Les tempéraments hyperthymique et dépressif étaient les plus représentés dans l’échantillon de malades bipolaires enquêtés comparativement aux témoins sains. Selon nos résultats, l’influence de ces tempéraments affectifs sur l’expression clinique et sur l’évolution du trouble bipolaire paraît être établie notamment en termes de complication suicidaire.  

Presentation comments

Be the first to comment this presentation

Back to main page in