Filter by

Category

INTRODUCTION
Le  déficit en vitamine D, source de troubles divers ; les douleurs diffuses des membres et des articulations en sont une des manifestations les plus classiques.L’association entre hypovitaminose D et troubles psychiatriques est fréquente mais mal connue. Même s’il n’existe encore aucune donnée probante indiquant une relation de cause à effet entre déficit en vitamine D et survenue d’épisodes dépressifs, la contribution de l’insuffisance en vitamine D dans la survenue d’une dépression semble devoir être prise en considération. Le traitement de l’hypovitaminose D ne peut, en soi, constituer un traitement du trouble dépressif, mais contribue à l’amélioration d’ensemble du tableau.
OBJECTIFS ET METHODES
Démontrer la corrélation entre l’hypovitaminose D et le trouble dépressif à travers un cas clinique avec une revue de la littérature.
CAS CLINIQUE
F.B âgée de 55ans suivie depuis 10ans pour trouble de l humeur :un état dépressif récurrent ayant nécessité de changer la molécule d’antidépresseur à plusieurs reprises vu la non amélioration des troubles de l'humeur et les tentatives de suicides a répétition.
Lors d'un bilan biologique pour exploration d'une fatigabilité persistance,de douleurs musculaires et articulaires  associées à des œdèmes au niveau des membres supérieurs  il y a eu la découverte d’une carence en vitamine D.
L'adjonction du stérogyl (vitamine D en gouttes) au traitement antidépresseur a permis une nette amélioration des troubles avec stabilisation de son état de santé mentale depuis un an.

Presentation comments

Be the first to comment this presentation

Back to main page in