Filter by

Category

Les hypoglycémies factices de l’adulte sont dues à une auto-administration d’insuline ou d’un insulinosécrétagogue, c’est la forme la plus connue du syndrome de Münchhausen.
Notre objectif est de rapporter les caractéristiques cliniques et psychiatriques des patients porteurs de ce syndrome.
Nous rapportons huit cas d’hypoglycémie factice diagnostiquée chez des patients hospitalisés dans notre service pour prise en charge d’une hypoglycémie grave (glycémie < 0,5 g/l) survenant à n’importe quel moment de la journée et résistante à la correction. le diagnostic d’une hypoglycémie factice était posée après avoir éliminé soigneusement une cause organique. Les âges des patients étaient 16,18, 22, 24, et 39 ans, six d’entre eux étaient des femmes. Deux patients seulement étaient diabétiques. Tous les patients avaient un accès facile à l’insuline ou aux sulfamides hypoglycémiants. Un contexte psychologique particulier est retrouvé chez tous les patients, le premier homme était non voyant et au chômage et le deuxième était un islamiste extrémiste et un toxicomane. Un évènement clé précédent le début des hypoglycémies était retrouvé également chez tous les patients. Un patient seulement a avoué de ses actes.
L’hypoglycémie factice représente un défi significatif et reste souvent non diagnostiquée, où le patient garde en lui son secret.
L’hypoglycémie factice est une pathologie habituellement féminine, mais notre groupe d’étude trouve qu’elle peut être retrouvée chez les hommes avec un contexte psychologique et social particulier.
Il est important de reconnaître que cette condition est un diagnostic d'exclusion et devrait être porté seulement après l'exclusion soigneuse des causes organiques afin d’éviter l'étiquetage abusif du patient. Une étiquette qui porte préjudice social et d’importantes implications cliniques. Cependant, il est nécessaire de les reconnaître  précocement pour éviter les interventions thérapeutiques qui peuvent porter préjudice au patient.
 

Presentation comments

Be the first to comment this presentation

Back to main page in