Filter by

Category

Résumé
Introduction : Les psychoses délirantes aigues sont décrites comme un syndrome clinique caractérisé par l’acuité de l’installation, l’intensité et le polymorphisme du délire. Elles posent le problème de leur devenir et de leur prise en charge.
Objectif : L’objectif de la présente étude étaient de décrire les caractéristiques sociodémographiques d’une population de patients ayant présenté un trouble psychotique aigu et d’identifier les facteurs corrélés à une évolution vers la schizophrénie.
Méthodologie : Il s’agit d’une étude rétrospective, descriptive et analytique qui a concerné les patients hospitalisés au service de psychiatrie EPS Mahdia pour trouble psychotique aigu selon  les critères DSM-VI-TR. Le recueil des données a été réalisé à partir des observations archivées et grâce à une fiche préétablie. Une étude des délais de récidive a été réalisée par la méthode de Kaplan-Meier et le Cox test a été utilisé afin de rechercher les facteurs corrélés à l’évolution vers la schizophrénie.
Résultats :111 patients ont été colligés. L’âge moyen de la population d’étude était de 27 ans, une prédominance masculine a été notée (59,5%), 52.3% des patients étaient d’origine urbaine, 73% des patients étaient célibataires, 33.3% des patients étaient issus d’un mariage consanguin et 39,6% des patients avaient des antécédents familiaux psychiatriques dont les troubles schizophréniques et les troubles bipolaires étaient les plus fréquents avec des taux respectifs de  63,6 et 18,4% des cas. Pour notre étude, 38,7% ont évolué vers la schizophrénie. Quatre facteurs de risque ont été significativement  prédictifs de l’évolution vers la schizophrénie: le sexe masculin (p=0,026), le mode d’apparition subaigu ou progressif des troubles (p=0,003), la rémission  partielle du trouble (p=0,023) et la durée prolongée de psychose non traitée (p=0,027).

Presentation comments

Be the first to comment this presentation

Back to main page in