Filter by

Category

Objectif :
L'objectif de notre étude est  d'illustrer les particularités épidémiologique, étiopathogéniques, cliniques et thérapeutiques de la Trichotillomanie et de la trichophagie.
Matériels et méthodes :
En partant d'un cas clinique de patiente présentant une trichotillomanie et une trichophagie nous discuterons les différentes données épidémiologique, étiopathogéniques, cliniques et thérapeutiques de la trichotillomanie en nous basant sur les données de la littérature.
Vignette clinique :
Il s'agit de Mme M.H âgée de 37 ans, mariée, mère de 2 enfants. Elle a comme antécédents familiaux une mère et une sœur suivies en psychiatrie pour un trouble dépressif. Elle a présenté à l'âge de 16 ans, à la suite d'une déception sentimentale et  d'une interruption volontaire d'une grossesse  non désirée, un épisode dépressif majeur sévère avec une tentative de suicide par ingestion médicamenteuse. Elle a présenté en concomitance à cet épisode, un trouble de comportement qui consiste en l'arrachage répété de ses propres cheveux  et leur déglutition, associé à un sentiment croissant de tension précédant cet acte et un soulagement et un apaisement lui succédant . Elle a consulté un psychiatre de libre pratique qui l'a mise sous clomipramine (dose non précisée) pendant un an avec amélioration nette de la symptomatologie dépressive et une légère diminution de l'arrachage et la déglutition de ces cheveux, puis elle a arrêté son suivi pour des problèmes d'ordre économiques. Devant l'aggravation de son trouble elle nous a consulté. A l'entretien on trouve une patiente euthymique, légèrement angoissée avec à l'examen physique une alopécie diffuse du cuir chevelu. Le diagnostic retenu était une trichotillomanie selon les critères du DSM IV associée à une trichophagie. On a instauré un traitement  antidépresseurs (ISRS) à base de paroxétine à une dose initiale de 20 mg associé à des séances de thérapie cognitivo comportementale avec une bonne évolution clinique.
Conclusion:
La trichotillomanie ainsi que la trichoghagie sont des troubles psychiatriques ayant plusieurs répercussions  physiques, psychiques, sociales et pouvant même engager le pronostic  vital dans certaines circonstances et qui restent pourtant des troubles mal connus avec très peu d'études les concernant.

Presentation comments

Be the first to comment this presentation

Back to main page in