Filter by

Category

Introduction :Les troubles dépressifs peuvent être associés chez une même personne à des troubles somatiques chroniques. Cette association pourrait être à l’origine d’une aggravation mutuelle des deux pathologies, une altération de la qualité de vie, voire même à une augmentation de la mortalité.
Objectif:Déterminer la prévalence et la nature des comorbidités somatiques chez les patients suivis pour un trouble dépressif majeur récurrent (TDMR).
Méthodologie : Une étude descriptive rétrospective a été menée dans le service de psychiatrie de CHU de Monastir portant sur l’ensemble des patients ayant été hospitalisés pour un épisode dépressif et remplissant les critères diagnostiques  du DSM-IV-TR du  TDMR. Nous avons colligés 115 dossiers. Les données sociodémographiques et cliniques ont été recueillies à l’aide d’une fiche préétablie.
Résultats : La prévalence des comorbidités somatiques dans le trouble dépressif majeur récurrent était de 33 %. Parmi ces patients 52,6% présentaient une seule comorbidité somatique alors que 47,4% présentaient deux ou plusieurs comorbidités. Les comorbidités somatiques les plus fréquemment associées étaient : le diabète (28,8%), l’HTA (26,3%), l’épilepsie (7,9%), l’asthme (7,9%) et l’ulcère (7,9%).
Conclusion :Chez nos patients, le TDMR était  associé à une affection somatique dans 33 % des cas. Les pathologies endocriniennes étaient les plus fréquentes.  Le diagnostic positif et la prise en considération de ces affections au cours de la prise en charge de la dépression pourrait améliorer le pronostic des patients.

Presentation comments

Be the first to comment this presentation

Back to main page in