Filter by

Category

Introduction : La durée de psychose non traitée fait partie des variables identifiées comme facteurs pronostiques dans la schizophrénie. Cependant, peu nombreuses sont les études étudiant l’influence de certains facteurs individuels sur cette durée. L’objectif de cette étude est d’évaluer l’influence de facteurs sociodémographiques, cliniques et relatifs à la consommation de cannabis sur la durée de psychose non traitée.
Matériels et méthodes : Dans cette étude rétrospective, 33 patients présentant un premier épisode psychotique, s’étant présentés pour évaluation au Service Hospitalo-Universitaire de l’hôpital Sainte-Anne, ont été inclus. Des corrélations entre certains facteurs et la durée de psychose non traitée ont été recherchées. Une analyse en régression linéaire multiple a été réalisée afin de déterminer les facteurs pouvant influencer la durée de psychose non traitée.
Résultats : L’âge à l’inclusion, la sévérité des symptômes négatifs et un antécédent de consommation de cannabis influencent de façon significative et indépendante la durée de psychose non traitée. Ainsi, dans notre étude, plus le patient était âgé à l’inclusion et plus le score des symptômes négatifs de la PANSS était élevé, plus la durée de psychose non traitée était longue. D’autre part, lorsque l’individu consommait du cannabis, la durée de psychose non traitée était plus courte
Conclusion : L’identification de facteurs potentiellement prédictifs de la durée de psychose non traitée permettrait de mettre en place des stratégies efficaces de détection et d’intervention précoces chez les patients présentant un premier épisode psychotique.
 

Presentation comments

Be the first to comment this presentation

Back to main page in