Filter by

Category

Le Body Dysmorphic Disorder (BDD) est défini par une préoccupation concernant un défaut imaginaire ou léger de l’apparence physique à l’origine d’une souffrance cliniquement significative. Ce trouble est relativement fréquent et peut avoir des conséquences sociales, scolaires et psychiatriques graves. Par méconnaissance du trouble de la part des professionnels de santé et de la population générale, ces individus s’orientent vers des traitements invasifs (chirurgicaux, dermatologiques...) qui se révèlent souvent inefficaces. Pourtant une prise en charge psychiatrique psychothérapeutique ou pharmacologique s’avère être efficiente. Dans la littérature, le BDD a une prévalence en population étudiante autour de 5%. Cependant, aucune donnée n’existe sur la population étudiante française d’où la réalisation de cette étude.
L’objectif principal de cette étude était d’établir le lien entre le BDD et les conduites addictives, et secondairement rechercher l’existence de comorbidités associées au BDD.
Nous avons mené une enquête télématique transversale auprès de 7427 étudiants de l’université de Poitiers. Cinq questionnaires (BIDQ, CAST, CAGE, SCOFF et HAD) ont été envoyés à l’aide du logiciel Limesurvey via le site de la faculté.
Huit cent une réponses ont été collectées. Nous avons dépisté un BDD chez 11.57% des étudiants. Nous n’avons pas retrouvé d’association statistiquement significative (p>0.05) entre le BDD et les conduites addictives. Cependant, les troubles anxieux, dépressifs  et les troubles du comportement alimentaire étaient eux associés de façon statistiquement significative au BDD (p<0.005). Il existait une corrélation positive entre le BDD et le sexe féminin (p<0.05) mais aucune corrélation avec l’âge, la formation suivie et l’année d’étude.
Ces résultats préliminaires, même s’ils nécessitent d’être confirmés sur une population plus large, révèlent que ce trouble est fréquent et qu’il est souvent associé à des pathologies aux conséquences parfois dramatiques.
La sensibilisation des professionnels de santé ne pourrait qu’améliorer la prise en charge de ce trouble qui répond efficacement à une thérapeutique adaptée.

Presentation comments

Be the first to comment this presentation

Back to main page in