Filter by

Category

Objectifs. L’objectif de notre travail était d’étudier l’association entre la maladie bipolaire et le polymorphisme 5-HTTLPR du transporteur de la sérotonine chez 79 patients bipolaires type I.
Patients et méthodes.Il s’agit d’une étude transversale comparative menée auprès de 79 patients bipolaires et 158 témoins, âgés respectivement de 37,9 ± 12,4 ans et 38,7 ± 12,8 ans. Le polymorphisme 5-HTTLPR du transporteur de la sérotonine a été étudié par PCR-RFLP.
Résultats. La fréquence du génotype muté (SS) du polymorphisme 5-HTTLPR du transporteur de la sérotonine était plus élevée chez les patients par rapport aux témoins (13.9% Vs 3,8%, χ²=16,70, ddl=2, p≤10-3).
Après ajustement aux facteurs de confusion potentiels (le sexe, le tabac et la consommation alcoolique) nous avons noté une association significative entre la maladie bipolaire et ce polymorphisme. Cette association a été retrouvée avec le génotype muté (OR=3,39; IC 95% : 1,59-7,25; p=0.002). Le risque de la pathologie bipolaire était trois fois plus élevé chez les sujets ayant le génotype muté SS.
Chez les patients, nous n’avons pas retrouvé de différence significative des différents génotypes du polymorphisme 5-HTTLPR du transporteur de la sérotonine en fonction des caractéristiques cliniques et thérapeutiques de la maladie bipolaire en termes d’âge de début de maladie et de réponse au traitement.
Conclusion.Il existe une association significative entre les troubles bipolaires et le polymorphisme 5-HTTLPR du transporteur de la sérotonine avec un risque multiplié par trois chez les sujets ayant le génotype muté SS. Cette association suggère une implication du gène du transporteur de la sérotonine dans la physiopathologie de cette maladie et confirme la contribution génétique dans l’étiologie de la maladie bipolaire.

Presentation comments

Be the first to comment this presentation

Back to main page in