Filter by

Category

Contexte
L'anhédonie est une dimension clinique fondamentale de la dépression majeure, qui prédit à la fois la sévérité de la maladie, le risque suicidaire et la mauvaise réponse au traitement. En dépit de cela, l'anhédonie est relativement peu explorée dans la dépression et les liens entre anhédonie et altération du fonctionnement social sont mal connus. 
Objectifs
Déterminer les interrelations au cours du temps entre symptômes dépressifs, anhédonie et amélioration du fonctionnement social chez les patients déprimés. 
Matériel et méthode
1570 patients remplissant les critères DSM-IV d'épisode dépressif majeur et débutant un traitement par agomélatine prescrit par leur médecin généraliste ont été inclus dans une étude naturalistique prospective (durée de suivi comprise entre 10 et 14 semaines). Les patients ont été évalués au début et à la fin de l'étude avec l'échelle de dépression MADRS, l'échelle d'anhédonie SHAPS (complétée d'une échelle visuelle analogique de plaisir ressenti dans l'activité de loisir principale), et une échelle évaluant le fonctionnement social de façon quantitative et qualitative (QFS). Indépendamment des analyses univariées classiques, une analyse de médiation a été réalisée à l'aide du test de Sobel.
Résultats
Les résultats montraient une amélioration nette et significative des symptômes de dépression, d'anhédonie et du fonctionnement social sous agomélatine. Outre l'existence d'une corrélation entre les scores de la SHAPS et du QFS, les analyses montraient que l'évolution du score SHAPS est une variable médiatrice très significative (â' QFS G = -14,3, p<0,0001) permettant d'expliquer environ un tiers (35,37 %) de la variance de l'association entre évolution des symptômes dépressifs et amélioration du fonctionnement social.
Conclusion
L'anhédonie est une dimension clinique facile et rapide à explorer en médecine générale à l'aide d'outils simples. Son exploration est d'autant plus importante qu'elle permet de mieux comprendre les liens entre la dépression et les troubles du fonctionnement social. L'amélioration de l’anhédonie est donc un enjeu fondamental car un patient qui reste anhédonique voit ses chances de retrouver un fonctionnement normal diminuer.

Presentation comments

Be the first to comment this presentation

Back to main page in