Filter by

Category

Introduction :
Le burnout se traduit alors par un « épuisement physique, émotionnel et mental » résultant d’uninvestissement prolongé dans des situations de travail exigeantes sur le plan émotionnel.
Dans ce cadre, le personnel médical, eu égard à la nature de leur activité, constitue une population à risque.
 
Objectifs :
Mesurer la prévalence du burnout (BO) auprès des professionnels de la santé en milieu d’anesthésie-réanimation (Médecins Anesthésistes-réanimateurs, techniciens supérieurs en anesthésie et infirmiers).
 
Méthodes :
Enquête transversale par questionnaire, se déroulant dans les 7 centres hospitalo-universitaires du centre de la Tunisie utilisant le « MaslachBurnoutInventory », explorant les trois dimensions du burnout : l’épuisement émotionnel, la dépersonnalisation et l’accomplissement professionnel.
 
Résultats :
Le taux de participation était de 72%.
Le taux de prévalence du burnout était de 39.5%.
Dans notre population de soignants, 13.3% avaient un niveau élevé d’épuisement professionnel  défini par un burnout sévère dans ses trois dimensions.
Par dimension et selon la catégorie professionnelle, les infirmiers avaient le taux le plus élevé d’épuisement émotionnel (64%), suivis des techniciens supérieurs en anesthésie (28%) et des médecins anesthésistes-réanimateurs (8%).
Ailleurs, les infirmiers avaient les scores les plus hauts de dépersonnalisation, alors que les médecins anesthésistes-réanimateurs avaient les scores d’accomplissement professionnel les plus importants.
 
Conclusion :
Le burnoutest très fréquent parmi le personnel médical d’anesthésie réanimation.
Cette réalité doit inciter à la diffusion de programmesd’information et de prévention et à la mise en place des mesures de dépistage, de soutien et de prise en charge.

Presentation comments

Be the first to comment this presentation

Back to main page in