Filter by

Category

Introduction: Les patients présentant des troubles dépressifs unipolaires ou bipolaires présentent fréquemment des anomalies du corps calleux. Ces anomalies peuvent conduire à un déficit de transfert interhémispherique de l'information qui contribue aux déficits cognitifs observés dans ces troubles. Une étude (1) montrait que dans les troubles bipolaires cette atteinte du corps calleux serait plus marquée. Nous avons exploré avec un test clinique de discrimination digitale la qualité du transfert interhémisphérique sensitivo-moteur chez des patients déprimés unipolaires et bipolaires.
Méthode: 20 patients unipolaires et 20 bipolaires droitiers ayant tous une MADRS >20 ont été testés. Le déficit de transfert interhémisphérique est évalué en stimulant tactilement 2 ou 3 doigts et en demandant au patient d'identifier les yeux fermés les doigts stimulés (192 stimulations). Le patient doit montrer les doigts soit sur la main ipsilatérale soit sur la main contralatérale à la stimulation. La différence entre les bonnes réponses  en ipsilatéral  et en contralatéral donne une valeur de déficit de transfert interhémisphérique (DTI).  Les différences de DTI, de score MADRS, et d'âges entre les patients unipolaires et bipolaires sont évaluées avec un test bilatéral de Mann-Whitney sur données appariées.
Résultats: Les patients bipolaires ont un DTI plus important que les patients unipolaires (p=0,044; taille de l'effet =0,7). Les deux groupes ne différent ni par leurs scores à la MADRS, ni par leur âge, ni par leur taux de bonnes réponses en ipsilatéral.
Conclusion: Cette étude montre en phase dépressive un déficit plus marqué du transfert interhémisphérique des patients bipolaires comparativement aux patients unipolaires. Ce déficit n'est pas lié à l'intensité de la dépression. Cette anomalie fonctionnelle, peu étudiée, est explorable avec un test clinique simple et non couteux.


Bibliographie:
1. Brambilla P, Nicoletti M, Sassi RB, Mallinger AG, Frank E, Keshavan MS, Soares JC. Corpus callosum signal intensity in patients with bipolar and unipolar disorder. J Neurol Neurosurg Psychiatry 2004;75(2):221-5.

Presentation comments

Be the first to comment this presentation

Back to main page in