Filter by

Category

Introduction : Les tempéraments affectifs semblent avoir une influence sur les conduites suicidaires chez les patients suivis pour troubles de l’humeur. En effet, certains tempéraments seraient associés à un risque suicidaire plus élevé. Toutefois, les interactions entre ces tempéraments et la nature du trouble thymique dans le déterminisme des conduites suicidaires demeurent peu étudiées.
Objectif :Explorer la relation entre tempéraments affectifs et les conduites suicidaires chez deux groupes des patients suivis pour trouble bipolaire I et pour trouble dépressif majeur récurrent.
Patients et méthode :Il s’agit d’une étude comparative portant sur 80 patients (58 hommes et 22 femmes, d’âge moyen de 36,1±11,5 ans) suivis pour trouble bipolaire type I et 91 patients (40 hommes et 51 femmes, d’âge moyen de 46,8 ± 10,1 ans) suivis pour trouble dépressif majeur récurrent selon les critères diagnostiques du DSM-IV. Les informations concernant les conduites suicidaires ont été recueillies à partir des dossiers médicaux. L’évaluation des tempéraments affectifs était faite par l’auto-questionnaire de tempérament de Memphis, Paris et San-Diego (TEMPS-A) traduit en dialecte Tunisien.  
Résultats :Des antécédents de tentatives de suicide étaient relevés de façon comparable chez 20% des patients bipolaires et 22,4% des patients avec trouble dépressif récurrent.Toutefois, le nombre moyen des tentatives de suicide était plus élevé chez les patients bipolaires : 2,3±2,2 versus 0,4±1,0. Les antécédents suicidaires étaient associés aux tempéraments cyclothymique (p=0,01), dépressif (p=0,02) et anxieux (p=0,02) chez le patients bipolaires et aux tempéraments cyclothymique (p<0,001) et irritable (p=0,01) chez les patients dépressifs récurrents. Le nombre des tentatives de suicide était corrélé au score de tempérament cyclothymique uniquement chez les patients avec trouble dépressif récurrent.
Conclusion : Ces résultats seront en faveur de l’implication du tempérament cyclothymique dans le risque suicidaire chez les patients suivis pour trouble bipolaire I et pour dépressions récurrentes. Pour les tempéraments dépressif, anxieux et irritable, l’influence sur les conduites suicidaires semblent dépendre du trouble thymique. 

Presentation comments

Be the first to comment this presentation

Back to main page in