Filter by

Category

Introduction : L’hikikomori  désigne une entité  psychosociale et familiale touchant principalement des adolescents  qui vivent coupés du monde, cloîtrés le plus souvent dans leur chambre pendant plusieurs mois, voire plusieurs années. Il a été initialement décrit au sein de la population nippone  où  il touche plusieurs milliers de personnes. Ce syndrome commence à apparaître sporadiquement hors de son berceau initial.
Objectifs : Le cas que nous allons exposer  illustre la difficulté diagnostique que pose cette entité.
Observation : Le  jeune H, âgé de 18 ans, qui vit avec ses parents, est issu d’un mariage non consanguin, fils unique d’un père décrit comme psychorigide et d’une mère hyper protectrice. Scolarisé jusqu’en  première année secondaire, il était brillant dans ses études. Il n’a aucun antécédent psychiatrique personnel ou familial.  Depuis  deux ans il s’est enfermé dans sa maison puis dans sa chambre dont il ne sortait quasiment pas, il a arrêté ses études pour  passer ses jours et la quasi-totalité de ses nuits à surfer sur internet.  Il mangeait ce que préparait sa mère initialement avec ses  parents puis il a commencé à manger seul dans sa chambre et il ne leur adressait plus la parole. Après ces deux années de claustration, il est sorti de sa chambre verbalisant une envie de mort puis il est passé à l’acte suicidaire en ingérant les médicaments de son père, ce qui a motivé les parents à demander les soins. A l’entretien Mr H, était calme sur le plan moteur, la présentation était bien soignée avec une hygiène conservée, il avait les cheveux longs cachant son visage. Le contact était de bonne qualité, il était euthymique, les affects étaient adaptés et il ne présentait pas de syndrome délirant ni dissociatif. Une personnalité pathologique sous jacente a été éliminée par des tests projectifs.

Presentation comments

Be the first to comment this presentation

Back to main page in