Filter by

Category

Introduction : Certains tableaux cliniques nécessitent une hospitalisation en pédopsychiatrie. Ce qui permettra une meilleure approche diagnostique et thérapeutique.
Objectif : Déterminer le profil clinique, sociodémographique et thérapeutique d’une population hospitalisée dans un service de pédopsychiatrie.
Méthodes : Il s’agit d’une étude rétrospective, descriptive, ayant colligé les dossiers des  patients hospitalisés, entre janvier 2009 et juillet 2015 dans un service de pédopsychiatrie, afin de recueillir les données sociodémographiques, cliniques et thérapeutiques.

Résultats: Notre population était constituée de 500 patients dont 285 des nouveaux cas.  La moyenne d’âge était de 13 ans (4-15ans).Le sex-ratio était de 1.1. Les hospitalisés étaient issus de milieu urbain dans 58.5%. Le niveau socioéconomique était faible dans 63.4% des cas. Près de la moitié suivait une scolarité normale. Le motif d’admission était dominé par les troubles du comportement (46,9 %) et les tentatives de suicides (17.4%). La durée moyenne d’une hospitalisation était de 34.1 jours (1-418jours) et était sous le mode hospitalisation libre dans 70% des cas. Les troubles dépressifs et psychotiques étaient les plus observés. Le recours à la tradithérapie a été retrouvé dans 26% des cas.  Un traitement pharmacologique était indiqué dans 61.6%. En cas de trouble dépressif, une psychothérapie de première intention, associée aux antidépresseurs en seconde intention dans 44,7% des cas. Tous les patients psychotiques ont été mis sous antipsychotiques. Tous les patients diagnostiqués bipolaires ont été mis sous un traitement pharmacologique. Le recours aux antipsychotiques a concerné 87,5% des patients présentant un troubles envahissants du développement et la moitié des patients présentant une déficience intellectuelle.

Conclusions : Le profil des hospitalisés  en pédopsychiatrie à Tunis ressemble à celui retrouvé dans les pays occidentaux mais avec quelques particularités notamment le recours à la tradithérapie qui retarde parfois la prise en charge thérapeutique. Cette prise en charge est multidisciplinaire. Le recours au médicament n’est envisagé qu’en deuxième intention à l’exception de certaines pathologies.

Presentation comments

Be the first to comment this presentation

Back to main page in