Filter by

Category

La perception du comportement sexuel actuelle de nos aînées reste stéréotypée et considéré souvent inapproprié par les soignants. Il existe une pénurie de références concernant les conduites à tenir, venant à nous poser les questions « Quelle est la prise en charge, proposée par les soignants, face à la sexualité inappropriée des personnes âgées en établissement ? Existe-il des axes d’amélioration? »
 
Nous avons étudié les stratégies adoptées face au comportement sexuel inapproprié, via une enquête descriptive, auprès des soignants, de 9 institutions du Haut Rhin. L’analyse des données montre que lorsque les soignants sont informés de la pathologie sous-jacente et possèdent une expérience gériatrique > 5 ans,  ils en parlent plus librement lors des réunions de synthèse (p=0,02). Il ressort également que le terme « hypersexualité » selon DSM V est encore mal compris et utilisé par les soignants concernant le sujet âgé.
 
Une évaluation comportementale « type Nosger » transposée pour le comportement sexuel inapproprié pourrait être proposée aux soignants, afin de compléter leurs observations et aider à la conduite à tenir en établissement. Elle permet d’avoir un repère de l’évolution du comportement sexuel pour ces dimensions : 1. Comportement sexuel approprié, ambigu ou inapproprié. Comportement sexuel inapproprié accompagné  2. Des éléments psychotiques, 3.  De troubles de la mémoire, 4. De troubles de l’humeur, 5. De troubles anxieux, 6. D’agressivité.  Cette grille est simple d’utilisation et permettrait une évaluation plus précise. L’équipe pourrait s’inscrire dans une vraie collaboration et cela les rendrait plus actifs sur l’arbre décisionnel. (Réf 1)
 
Nous pouvons conclure que la sexualité fait partie intégrante de la santé et mérite une place dans le projet de vie de chaque résident. L’évaluation proposée « type Nosger » permettrait de dédramatiser la sexualité du sujet âgé et de la définir avec plus de justesse. Nous soulignons que la thérapie médicamenteuse, devrait être le dernier recours à la prise en charge du comportement sexuel inapproprié, surtout à cause de risque accru de l’iatrogénie.

Réf 1 Peix R. et al., « Le Nosger au plan de soins: Outil d’aide au diagnostic. ». La Revue francophone de gériatrie et de gérontologie, 2006,127, p 357-361.

Presentation comments

Be the first to comment this presentation

Back to main page in