Filter by

Category

L’hypersensibilité à l’électricité (HE) est un syndrome essentiellement défini par le patient lui-même, lequel présente des plaintes qu’il a attribué à l’usage ou à la proximité d’appareils ou d’équipements émettant des champs électriques magnétiques ou électromagnétiques.
 
Nous rapportons le cas d’un patient de 45 ans pour lequel le diagnostic d’HE a été évoqué il y a plusieurs années. Ce cas nous est adressé pour une primo-hospitalisation en service psychiatrique dans un contexte d’idées délirantes de thématique mystique d’apparition récente avec des troubles du comportement secondaires. Ce patient ne présente pas d’antécédent psychiatrique remarquable, le bilan somatique approfondi ne retrouve aucune anomalie particulière.
Le syndrome d’HE est apparu il y a 10 ans associant des symptômes neurasthéniques à type de fatigue, vertiges, céphalées, des perturbations cognitives, ainsi que des sensations corporelles algiques. Ces manifestations sont devenues progressivement invalidantes, empêchant le patient de poursuivre son activité professionnelle. Néanmoins, il s’est investi de façon adaptée dans son milieu familial et s’occupait avec sa compagne de leurs 2 enfants.
Le tableau clinique à son admission est un syndrome délirant au premier plan de thématiques mystique et persecutive, de mécanismes multiples avec une adhésion totale. La symptomatologie initiale s’amende progressivement sous traitement antipsychotique sans franche amélioration de la plainte d’HE.
 
Ce cas a amené plusieurs questionnements : Quelle est la place du diagnostic d’HE dans le cadre d’un épisode délirant ? Il y a-t-il un lien entre ces deux diagnostics et plus généralement il y-a-t-il un profil psychiatrique plus fréquemment retrouvé chez le patient électrosensible.

Presentation comments

Be the first to comment this presentation

Back to main page in