Filter by

Category

Introduction : Les patients ayant une schizophrénie (SCZ) présente des déficits dans différents domaines de la cognition sociale comme la reconnaissance des émotions faciale. Cependant, l’existence de relation entre la reconnaissance des émotions faciale et les fonctions neurocognitives reste incertaine.
Objectifs : Explorer l’association entre les déficits de la reconnaissance des émotions faciale   et les déficits neurocognitifs au cours de la SCZ.
Méthodes : Cinquante-Huit patients suivis pour SCZ stable ont complété une batterie neurocognitive comprenant les tests suivants : le Hopkins Verbal Learning Test–Revised (HVLT-R), le Letter Digit Substitution Test (LDST), le Stroop Test (ST), le Double Barrage de Zazzo (DBZ), le Modified Card Sorting Test (MCST), la fluence verbale (FV), le Trail Making Test-Part A (TMT-A) et l’empan de chiffres (EC). La REF a été évaluée grâce à un outil développé et validé récemment en Tunisie. Il se base sur des photographies du visage d’une actrice tunisienne connue et évalue l’identification des six émotions de base d’Ekman (joie, tristesse, colère, dégout, peur et surprise).
Résultats : La performance au test de la reconnaissance des émotions faciale était significativement corrélée avec la performance dans le test de FV (p=0,001) et dans le rappel immédiat de l’épreuve HVLT-R (p=0,021). On n’a pas mis en  évidence une corrélation avec les autres tests neurocognitifs.

Presentation comments

Be the first to comment this presentation

Back to main page in