Filter by

Category

Introduction : La façon de parler de la schizophrénie dans la presse influence la stigmatisation des malades et aussi les choix des financeurs de la santé [1]. Nous avons recherché la façon dont la presse écrite emploie en France le terme de schizophrénie et les mots apparentés.
Méthode : Tous les articles de quatre quotidiens nationaux, un régional et trois magazines hebdomadaires de diffusion large ont été analysés sur la période du 1er janvier 2011 au 31 mars 2015. L’usage métaphorique du terme schizophrénie a été séparé de l’usage médical d’abord par la présence ou non d’association des termes (hopit* | asile | psych* | Dr | Pr). Ensuite une vérification manuelle et une correction a été réalisée sur ce classement. Les usages non métaphoriques ont ensuite été analysés à l’aide d’ Alceste, un logiciel de statistiques textuelles.
Résultats : Le terme schizophrénie a été utilisé 2038 fois, soit en moyenne 60 fois par an dans chaque titre de presse.L’usage non métaphoriquene représente que 44% des articles. L’analyse lexicale retrouve quatre classes de discours : culturel (56%), judiciaire associé à la notion de violence(11%), scientifique(13%) et médico-social (20%). L’analyse spécifique de la presse régionale montre un rapport un peu différent avec 58% des articles associant la schizophrénie à des comportement violents.
Discussion :  L’usage métaphorique est dominant, et dans le sens medical, le terme est surtout employé dans un contexte culturel à l’occasion des œuvres ou des créateurs. L’association de la schizophrénie avec la violence est très importante dans la presse régionale. Par ailleurs, même dans les classes de discours scientifique et médico-social, la très grande majorité des articles n’expliquent pas ce qu’est la schizophrénie et il n’y a quasiment pas de contre discours au discours sur la violence.
Conclusion : La presse utilise le terme schizophrénie avec une fréquence non rare, mais dans la majorité des cas  avec une présentation négative et fausse (métaphorique ou associée à la violence), sans discours qui en prenne le contre pied.
[1] Dubugras MT, Evans-Lacko S, Mari Jde J. A two-year cross-sectional study on the information about schizophrenia divulged by a prestigious daily newspaper. J Nerv Ment Dis. 2011;199(9):659-65.

Presentation comments

Be the first to comment this presentation

Back to main page in