Filter by

Category

Les modèles cognitifs impliquent une activation conjointe des schémas cognitifs et des émotions. Les modèles cognitifs suggèrent encore que l’humeur ou les émotions sont  à l’origine de biais attentionnels, biais de mémoire et, cycliquement, que l’activation cognitive est déterminante dans l’activation émotionnelle et la mémoire qui y est liée (Clark, Beck, Alford, 1999). Pourtant la place des émotions dans les  modèles cognitifs n’est pas encore suffisamment développée (Leahy, 2002). En 2002, Leahy, propose un modèle cognitif suggérant, pour chaque être humain, une conceptualisation singulière de schémas émotionnels. Ces schémas reflètent la façon dont les émotions sont vécues et explorent ce que les individus estiment être appropriés en cas d’activation émotionnelle déplaisante. Un auto-questionnaire : le Leahy Emotional Schemas Scale est développé. Cette étude propose une analyse des propriétés psychométriques de la 2ème version de l’outil (LESS – II) en langue française. Cette étude constitue la première étude de validation française de l’outil. Cinquante-six étudiants ont complété, sur une période de 6 semaines (3 passations à intervalles de 2 semaines), le LESS – II, le questionnaire de schémas précoces inadaptés de Young (YSQ) et une échelle permettant d’évaluer leur symptomatologie dépressive (Beck Depression Inventory, BDI). Au-delà des premières propriétés psychométriques, cette étude proposera une mise en perspective des schémas émotionnels au regard de la symptomatologie dépressive et des schémas cognitifs conceptualisés par Young. Cet outil validé en langue française sera déterminant tant pour la recherche clinique qu’utile pour les thérapeutes s’intéressant aux conceptualisations cognitives des troubles.

Presentation comments

Be the first to comment this presentation

Back to main page in