Filter by

Category

But de l'étude: La reconnaissance émotionnelle par l’observation des micro expressions du visage est un outil relationnel puissant, qui permet l’établissement du lien avec l’autre ; une faible capacité de reconnaissance émotionnelle , ou à l’inverse une hyper vigilance, peuvent donc être un facteur d’isolement (Robin, et al., 2011). Sur le versant intrapersonnel, l’alexithymie peut mener aux mêmes difficultés. L'adolescence est une période de remaniements émotionnels intenses et  les adolescents présentant des difficultés psychiatriques sont les plus affectés par ces remaniements. D'un débordement à un émoussement affectif, les relations des adolescents aux pairs peuvent être conflictuelles voire inexistantes tant l'isolement induit par le trouble psychiatrique est fort. Les mutations émotionnelles qu’induit la phase de l’adolescence sont encore peu modélisées scientifiquement, pourtant c’est dans cette tranche de vie que beaucoup de troubles psychiatriques font leur premières apparitions. Une meilleure compréhension des difficultés émotionnelles et leur articulation entre elles , pourraient permettre une meilleure proposition de soins.
L’objet de notre étude est de mettre en évidence le lien pouvant exister entre l’alexithymie et la capacité de reconnaissance émotionnelle  chez des adolescents présentant des troubles psychiatriques hospitalisés dans une unité de crise.
 Méthode : analyses statistiques de corrélations sur des patients de 13 à 18 ans d’une unité de crise chez 46 adolescents, tous troubles psychiatrique confondus, qui ont complété la TAS20 (Toronto Alexithymia Scale) et effectué une tâche  de reconnaissance émotionnelle faciale (Multimorph).
 Résultats: Une corrélation significative entre les deux outils est observée : plus le score d’alexithymie est élevée plus le délai de reconnaissance des émotions chez autrui est important.  
Conclusion: Les difficultés émotionnelles observées - tant sur la sphère inter qu’intra personnelle- via l’alexithymie et des difficultés de reconnaissance émotionnelle, ne font que témoigner du besoin de trouver des méthodes de prise en charge émotionnelle plus efficaces pour éviter la chronicisation des troubles observés à l’adolescence.

Presentation comments

Be the first to comment this presentation

Back to main page in