Filter by

Category

Introduction: Les crises non épileptiques psychogènes (CNEP) sont définies comme un changement brutal et paroxystique de comportement ou de conscience ressemblant à des crises d'épilepsie mais sans modification électrophysiologique associée. C'est une pathologie fréquente, handicapante et coûteuse. Il existe une forte hétérogénéité dans cette population que ce soit sur le profil psychopathologique ou au niveau de la sémiologie des crises. Des travaux démontrent l'existence d'au moins deux groupes en fonction du vécu ou non d'un traumatisme. De plus, il a été identifié cinq types sémiologiques neurologiques de CNEP. Mais, actuellement, aucune étude n'a recherché et identifié des profils distincts de patients prenant en compte à la fois la biographie, la symptomatologie psychiatrique et neurologique. Nous nous proposons de rechercher et décrire des profils de patients à partir d'une méthodologie statistique solide.
Matériel et méthodes: Étude prospective multicentrique (Nancy, Reims, Dijon, Tours) de 2012 à 2015. Recrutement de patients souffrant de CNEP. Entretien psychiatrique structuré et passation d'échelles standardisées (MINI, MADRS, HAMA, CTQ, DES, TAS). Classification de la sémiologie des CNEP par un épileptologue. La détermination des groupes est réalisée par une analyse statistique en composante principale.
Résultats: Notre cohorte comporte 120 patients. Actuellement, les analyses sont en cours. Des résultats intermédiaires mettaient en évidence 3 groupes distincts de patients: un groupe présentant peu de traumatisme dans l'enfance, peu de comorbidité psychiatrique et des crises plus hypomotrices; un second groupe présentant de forts traumatismes dans l'enfance, une forte dissociation, une tendance aux crises hypermotrices; un troisième groupe présentant des traumatismes à l'âge adulte, une forte alexithymie et de fortes comorbidités psychiatriques.
Conclusion: Les résultats intermédiaires mettent en évidence au moins 3 profils distincts de patients. Nos résultats définitifs permettront d'affiner, d'enrichir la description de ces profils (disponible en décembre 2015). Les différents profils sont probablement liés à des mécanismes étiopathogéniques distincts et nécessitent le développement de prise en charge thérapeutiques spécifiques.

Presentation comments

Be the first to comment this presentation

Back to main page in