Filter by

Category

Le vampirisme clinique consiste en l'ingestion de sang humain: le sien propre ou celui d'autrui. Ce comportement est généralement le symptôme d'une maladie mentale.
 
C’est un symptôme rare et atypique, décrit majoritairement chez les hommes. Sa fréquence ne peut être estimée. Certains auteurs (Bourguignon, 1977) estiment que le symptôme pourrait être moins rare qu'il n'y parait, notamment sous des formes mineures, sachant que seuls les cas les plus spectaculaires sont répertoriés.
 
La plupart du temps, les auteurs soulignent que ce comportement est associé à une fascination pour le sang, des tendances sadiques, nécrophiles, et cannibales. On le retrouve le plus souvent au cours des psychoses, notamment de la schizophrénie, ainsi qu'au cours des psychopathies, des paraphilies et des pathomimies.
 
Le vampirisme clinique n'est pas une pathologie reconnue dans le DSM. Les critères usuels sont ceux avancés par Noll (1992) qui décrivit aussi une autre entité clinique de vampirisme qu’il appela “le syndrome de Renfield”.
 
La forme la plus grave de ce désordre évoluerait en quatre stades :
1   Le premier stade survient généralement durant l'enfance. À la suite d'un incident mineur avec blessure(s), l'enfant découvre qu'il peut être excitant de boire du sang, le sien.
2   Cela peut mener au second stade qui est l'auto-vampirisme.
3   Il y a aussi le troisième stade qu'on appelle la zoophagie. Il s'agit de la consommation d'animaux, non-humains, pour boire leur sang. Les vampires zoophagiques recherchent particulièrement les animaux de compagnie tels le chat et le chien.
4   Le stade le plus avancé est le vampirisme clinique où l'on boit le sang d'autres humains. Certaines personnes qui ont atteint ce stade s'infiltrent dans les hôpitaux pour voler le sang entreposé dans les banques de sang.
 
Nous présentons le cas d’un patient âgé de 27 ans suivi pour épilepsie qui fut hospitalisé au sein de notre service suite à des troubles du comportement en milieu familial à type de bris d’objets, hétéro-agressivité avec parfois tendance à mordre et sucer le sang de ses proches. 

Presentation comments

Be the first to comment this presentation

Back to main page in