Filter by

Category

OBJECTIF :
Etudier l’impact de l’infertilité et de la procrétion médicalement assistée PMA sur la sexualité  feminine ainsi que ses répercussions sur la vie conjugale.
METHODOLOGIES :
Etude transversale descriptive portant sur 30 femmes suivies au centre d’AMP de l’hôpital Aziza Othmana pour infertilité et à la phase de PMA. Un questionnaire semi-structuré relevant les caractéristiques sociodémographiques, les antécédents médicaux, gynéco-obstétricaux et psychiatriques, des données relatives à l’infertilité et la sexualité a été passé. L’échelle FSFI dans sa version arabe a été utilisée pour évaluer  la sexualité des femmes et le questionnaire Locke-Wallace pour l’appréciation de la satisfaction conjugale.
RESULTATS :
L’âge moyen était de 33,8 ans  .La durée moyenne de l’infertilité était de 5,7 ans et la durée de suivi en AMP était en moyenne de 3,1 ans. L’infertilité était de nature secondaire dans 80% des cas (n=24) et d’origine féminine dans 37% des cas (n=11). Le score total moyen de l’échelle FSFI était de 24,8. 63,3% des patientes (n=19) présentaient une dysfonction sexuelle. Le score moyen relatif aux différents domaines explorés était de 3,8 pour la dimension désir sexuel, 4,3 pour l’excitation sexuelle, 4,7 pour la lubrification vaginale, 4,13 pour l’orgasme, 4,89 pour la satisfaction sexuelle et 3,13 pour la dimension douleur.86,7% des femmes considéraient leur mariage comme  « heureux » en ayant eu 20 points ou plus à la 1ère question du questionnaire de Locke et Wallace. 63,3% avaient un score total supérieur à 100, jouissant ainsi d’une bonne ou très bonne relation de couple.

Presentation comments

Be the first to comment this presentation

Back to main page in