Filter by

Category

L'ocytocine est une hormone polypeptidique hypophysaire qui stimule la contraction du muscle lisse de l'utérus au cours de l'accouchement. Elle  possède un rôle dans la physiopathologie de la schizophrénie en raison de ses effets sur la cognition, la mémoire et le fonctionnement social. 
Notre objectif est d'élucider le rôle et les effets de l'ocytocine sur la cognition des schizophrènes.
Méthodologie:Nous illustrerons notre intervention à travers une revue de littérature faite sur la base de données Pub Med en prenant comme critères d'inclusion la dimension cognitive de la schizophrénie et en utilisant  les mots clés suivants:"schizophrenia","ocytocin", "cognition".
Résultats:
L'ocytocine émerge une nouvelle cible potentielle pour le traitement de la schizophrénie. La majorité des travaux ont montré que les taux sanguins d'ocytocine sont corrélés à l'intensité des liens sociaux chez les patients schizophrènes. Elle renforce la confiance et la générosité et diminue l'anxiété via une inhibition de la secrétion du cortisol. L'intérêt de l'utilisation de l'ocytocine en tant qu'agent thérapeutique de la schizophrénie à doses variant entre 20 à 40 unités internationales  correspond à une action  positive de cette substance  sur la cognition des schizophrènes. La forme intra nasale améliore sans doute la reconnaissances des émotions faciales avec une spécificité pour la reconnaissance des visages effrayants retrouvée dans une étude de Fischer Shoftly et al (2013)
En conclusion: L'ocytocine comme substance naturellement présente dans l'organisme constitue une piste intéressante et pourrait déboucher à terme sur de nouvelles modalités de traitement dans la schizophrénie 

Mots clés: Ocytocine, schizophrénie, cognition, émotion, traitement.

Presentation comments

Be the first to comment this presentation

Back to main page in