Filter by

Category

Introduction :
La sexualité revêt différents aspects aussi bien physiques que psychologiques.  Les particularités culturo-religieuses de notre société auraient de l’influence sur ces deux facettes. Le problème semble être plus prononcé en matière de sexualité féminine.
Objectif :
Evaluer les connaissances théoriques en matière de sexualité féminine chez les jeunes .
Méthodologie :
Il s’agit d’une étude descriptive transversale  menée au mois de septembre 2014 auprès de 100 étudiants suivant des études supérieures dans la région du Cap Bon en Tunisie. Les sujets ont répondu à un  auto-questionnaire comportant 5 items se rapportant aux aspects physiques et psychologiques de la sexualité féminin.
Résultats :
58% des sujets sont de sexe masculin. L’âge moyen des sujets est égal à 19,8 années. 64% vivent dans un milieu urbain. 60% des sujets n’ont pas une activité sexuelle active.   50% des sujets ont atteint le seuil de 50% de bonnes réponses.
La majorité des  sujets ont un manque de connaissances en rapport avec l’anatomie des organes génitaux externes féminins, avec  le rôle de la femme dans le rapport sexuel et avec l’orgasme féminin. Le rôle de la contraception dans la dissociation de la fonction de plaisir de celle de la reproduction n’est pas reconnu par la moitié des sujets. Par contre, le rôle des préliminaires est admis par une majeure partie des sujets.
La comparaison des résultats en fonction du sexe, de la présence d’une activité sexuelle, de la branche d’études et du milieu de vie des sujets n’a pas montré de différences statistiquement significatives.
Conclusion :
Les connaissances relatives à la sexualité féminine semblent être limitées chez les jeunes en Tunisie.   L’élaboration d’un programme national d’éducation sexuelle pourrait constituer une solution à ce problème.

Presentation comments

Be the first to comment this presentation

Back to main page in