Filter by

Category

Objectifs :
Les objectifs de notre étude étaient d’estimer la prévalence actuelle de la dépression chez le PVVIH, d’évaluer la qualité de leur estime de soi, leur ressenti et leur vécu de stigmatisation.
Matériels et méthodes :
Etude transversale descriptive et comparative qui a porté sur 76 patients suivis pour une infection par le VIH. Les données de l’étude ont été recueillies à l’aide d’un entretien semi structuré et nous avons soumis à chacun des participants à trois échelles : l’échelle de Hamilton pour l’évaluation de la dépression, l’échelle de Rosenberg pour déterminer la qualité de l’estime de soi et l’échelle de stigmatisation du VIH de Berger pour apprécier le degré de la stigmatisation internalisée.
Résultats :
La majorité des patients présentaient  des symptômes dépressifs (N=51 soit 67,1%). Les facteurs prédictifs de dépression étaient : les antécédents psychiatriques, la présence actuelle d’infection opportuniste et/ou de néoplasie liées au VIH, la charge virale détectable, la faible estime de soi et la forte stigmatisation.
Les scores de stigmatisation étaient moins élevés chez les patients ayant un niveau d’instruction supérieur. Ils étaient par contre plus élevés chez les patients ayant des antécédents de tentatives de suicide, et ceux présentant un faible estime d soi et/ou une symptomatologie dépressive.

Presentation comments

Be the first to comment this presentation

Back to main page in