Filter by

Category

La phobie sociale est un trouble anxieux dont le symptôme majeur est une peur intense d’être observé et jugé négativement par autrui. Il existe toutefois une hétérogénéité clinique importante dont il faut tenir compte pour le traitement : symptômes cliniques (évitements, anxiété, difficultés d’affirmation de soi) plus ou moins intenses selon les personnes, et variabilité des situations redoutées (« seulement de performance » par exemple, à toute situation d’interaction). En outre, de nombreuses études (Kotov et al., 2010 ; Lampe, 2015 ; Watson et Naragon-Gainey, 2014) s’accordent sur le fait que la phobie sociale est fortement liée à la personnalité : traits de personnalité particuliers et forte comorbidité avec les troubles de la personnalité, notamment évitante. Ainsi, nous nous sommes interrogés sur les liens entre les symptômes cliniques et la personnalité dans la phobie sociale. Notre objectif était d’étudier dans quelle mesure les traits de personnalité (modèle en cinq facteurs), pouvaient contribuer à expliquer les symptômes cliniques du trouble.
Les résultats, obtenus auprès de 123 patients phobiques sociaux consultants ayant donné leur consentement, montrent que les traits de personnalité prédisent ¼ de l’intensité de la phobie sociale, le seul prédicteur (négatif) étant l’extraversion. Les évitements sont davantage prédits par la personnalité que les symptômes d’anxiété (grégarisme et assertivité comme principaux prédicteurs, négatifs).  En ce qui concerne le type de situations redoutées, l’anxiété « seulement de performance » est moins prédite par la personnalité que l’anxiété hors performance (névrosisme (prédicteur positif) et surtout extraversion (négatif)). Les traits de personnalité contribuent fortement aux difficultés d’affirmation de soi (47% de la variance) : extraversion (négativement) et l’agréabilité (positivement).
Ces résultats suggèrent l’intérêt pour les cliniciens et les chercheurs de prendre en compte les traits de personnalité pour faciliter le diagnostic de la phobie sociale. Ils pourraient aider à distinguer et affiner les formes cliniques. Des traitements plus spécifiques et adaptés pourraient en découler.

Presentation comments

Be the first to comment this presentation

Back to main page in