Filter by

Category

Objectif : Comparer les caractéristiques sociodémographiques, cliniques, thérapeutiques et évolutives d'une population de patients souffrant de schizophrénie répartis selon le sexe en vue d’identifier les aspects relatifs à la schizophrénie féminine.
Méthodologie : Il s’agit d’une étude rétrospective et comparative réalisée au service de psychiatrie du CHU Fattouma Bourguiba de Monastir. L’étude a porté sur 220 patients (répartis en 50 femmes et 170 hommes) hospitalisés durant les années 2009 à 2012 avec le diagnostic de schizophrénie (DSM IV). Un questionnaire pré-établi a servi au recueil des données à travers la revue du dossier médical.
 
Résultats :
Des différences significatives entre les deux sexes ont été trouvées et ont concerné les paramètres suivants:
Le célibat a concerné significativement plus les hommes que les femmes. L’accès à l’université était plus représenté chez les femmes, mais celles-ci étaient souvent plus sans emploi. En ce qui concerne l’âge de début de la maladie, il était plus tardif chez les femmes (27, 58 ans chez la femme / 25,28 ans chez l’homme). La forme paranoïde était significativement plus fréquente chez les femmes. Les conduites addictives étaient plus importantes chez les hommes.
La durée d’hospitalisation était significativement plus brève chez la femme. Enfin les femmes ont bénéficié de posologies d’antipsychotiques significativement moins importantes que les hommes (729 mg /j vs 820 mg/j en moyenne en équivalents chlorpromazine). L’arrêt du traitement était plus fréquent chez les hommes.

Presentation comments

Be the first to comment this presentation

Back to main page in