Filter by

Category

Toute notre activité mentale se déroule dans le temps: distinguer les événéments dans le temps est nécessaire au langage, au raisonnement, et à la perception de l'environnement. Or des études antérieures montrent que les patients souffrant de schizophrénie montrent plusieurs anomalies importantes quand il s'agit de détecter un décalage temporel entre deux événements [1]. Il a été établi que le temps minimal à partir duquel la plupart des gens peuvent distinguer les deux stimuli comme décalés dans le temps se situe entre 30 et 50 ms [2], alors que les patients ont besoin d'un temps plus long pour distinguer des stimuli asynchrones, et ceci indépendamment d'un problème attentionnel, décisionnel, ou de passage à la conscience [1]. Cette anomalie pourrait représenter un facteur de vulnérabilité. Nous cherchons à vérifier si les troubles temporels sont retrouvés chez les sujets apparentés, ce qui serait en faveur d'un lien avec un risque génétique.
Méthode: Nous avons recruté 16 sujets hommes et femmes apparentés du 1er degré aux patients schizophrènes et 8 sujets contrôles. Deux rectangles apparaissaint sur l'écran de l'orfinateur soit de façon simultanée, soit avec un délai d'apparition variant entre 12 et 96 ms. Les sujets devaient appuyer sur une touche du clavier s'ils percevaient l'apparition de deux rectangles simultanément et sur une autre touche si non.
Résultats: Les sujets apparentés ont plus de difficultés à détecter une asynchronie que les volontaires sains. Le seuil de détection d'asynchronie pour eux est à 53 ms en moyenne, alors que pour les contrôles il est à 41 ms. La différence est statistiquement significative.
Conclusion: Les troubles temporels pourraient représenter un des facteur de vulnérabilité génétique à la schizophrénie. Les études ultérieures avec un nombre plus important de sujets sains appariés en âge et niveau d'éducation aux sujets apparentés des patients souffrant de schizophrénie sont nécessaires pour confirmer cette hypothèse.

Bibliographie:
1. Giersh A, Lalanne L, Corves C, Seubert J, Shi Z, Foucher J, Elliott MA. Extended Visual Simultaneity in Patients with Schizophrenia. Scizophrenia Bulletin 2009;35:816-25.
2. Poppel E. A hierarchical model of temporal perception. Trends Cogn Sci 1997;1:56-61.

Presentation comments

Be the first to comment this presentation

Back to main page in