Filter by

Category

Objectif : Evaluer les capacités en théorie de l’esprit (TOM) chez des enfants avec autisme de haut niveau.
Matériel et Méthode : Il s’agit d’une étude cas témoins ayant porté sur 56 enfants répartis en deux groupes appariés selon l’âge et le sexe :
- Un groupe de 28 enfants répondant aux critères diagnostiques du trouble envahissent du développement type trouble autistique du DSM IV et ayant un quotient intellectuel évalué par les Echelles Différentielles d'Efficiences Intellectuelles (l’EDE-I) supérieur à 70. La sévérité du trouble a été évaluée par l’échelle Childhood Autism Rating Scale (CARS).
- Un groupe témoin composé de 28 enfants de développement typique et n’ayant aucune pathologie organique, scolarisés dans des établissements scolaires.
L’évaluation des compétences en théorie de l’esprit a été réalisée par deux tests classiques ; le test de Sally et Anne et la boite de Smarties, ainsi que par l’échelle de l’adaptation sociale chez l’enfant (EASE).
Résultats : L’étude cas témoins a révélé un déficit significatif en théorie de l’esprit chez les enfants avec autisme qui étaient globalement moins performants aux deux épreuves classiques et avaient obtenu de moins bons scores à l’EASE.
Nous avons aussi mis en évidence des facteurs cliniques corrélés à de meilleures aptitudes en théorie de l’esprit tels que l’âge, le niveau intellectuel et la sévérité du trouble.
Conclusion : Nos résultats montrent un déficit de la TOM chez les enfants avec autisme quelle que soit l’épreuve utilisée. Notre perspective est d’établir des interventions visant ces habilités qui pourraient intéresser aussi bien les enfants avec autisme que les enfants présentant d’autres troubles neuro-développementaux affectant le langage.         

Presentation comments

Be the first to comment this presentation

Back to main page in