Filter by

Category

L’obésité est un problème de santé publique mondial dont l’incidence augmente au cours du 21ème siècle. Les patients psychiatriques ne sont pas épargnés par cette maladie avec un risque majoré par rapport à la population générale.  En psychiatrie, l’enjeu est d’autant plus important que les thérapeutiques utilisées conduisent généralement à une prise de poids. L’Education Thérapeutique du Patient (ETP) a prouvé son efficacité dans la population générale. Des travaux canadiens ont démontré l’intérêt des thérapies lifestyles en psychiatrie.
 
Le centre hospitalier le Vinatier s’est engagé dans le développement d’un programme d’ETP autour du surpoids et de l’obésite en psychiatrie. Il cible les personnes de 18 à 65 ans, souffrant d’une obésité ou d’un syndrome métabolique. L’objectif est d’accompagner le patient à développer des compétences dans le but d’améliorer sa qualité de vie et de prévenir les complications liées au poids. Pour cela, le programme se compose d’ateliers groupaux autour de la nutrition, de l’activité physique, et de l’image corporelle. En fonction du plan d’action personnalisé élaboré avec le patient à son entrée des ateliers autour du tabac, de « l’alimentation et santé buccodentaire » et des traitements sont proposés. Des séances de réentrainement à l’effort sont organisées, ainsi qu’un suivi nutritionnel et psychologique individuel. La perte de poids, les modifications des habitudes alimentaires, et la variation des paramètres biologiques sont des indicateurs étudiés. Le programme se déroule sur 6 semaines. A son issue, les patients bénéficient d’un suivi individuel et personnalisé jusqu’à un an.
Ce programme a permis une amélioration des paramètres cliniques et biologiques grâce aux modifications des habitudes de vie. Les patients bénéficiant d’un suivi individuel ambulatoire  ont continué à appliquer les compétences acquises conduisant à une perte de poids durable.
 
Ce programme a toute sa place en psychiatrie et permettra de diminuer à terme la morbimortalité des patients par réduction de la mortalité cardio-vasculaire.
La pluridisciplinarité, et la pluriprofessionnalité des intervenants sont des atouts pour accompagner le patient dans sa globalité. Il acquerra ainsi des connaissances et des compétences pour améliorer son espérance de vie.

Presentation comments

Be the first to comment this presentation

Back to main page in