Filter by

Category

Contexte L’OMS a récemment publié son premier rapport sur le suicide, décrétant l’état d’urgence mondiale. En France, en 2014, l’InVS estimait à 200 000 le nombre de tentatives de suicide médicalisées. La même année, le CHU d’Angers ouvrait une unité d’hospitalisation médico-psychiatrique, afin de répondre à cette demande de soins. Objectif Ce travail a pour objectif d’évaluer l’efficacité de cette unité dans la prévention tertiaire du risque suicidaire, en estimant le taux de récidive des gestes suicidaires chez les patients hospitalisés dans notre unité, dans les six mois suivant un premier passage à l’acte. Méthode Nous avons mené une étude observationnelle, rétrospective, du 1er juin 2014 au 31 décembre 2015. Nous avons inclus tous les sujets hospitalisés dans notre unité d’hospitalisation médico-psychiatrique, pour un motif psychiatrique. Nous avons d’abord recensé l’ensemble des patients hospitalisés au moins une fois dans l’unité entre le 01 juin 2014 et le 31 mai 2015. Nous avons ensuite analysé les ré-hospitalisations et décès, dans les six mois, des patients hospitalisés au moins une fois, dans notre service, pour tentative de suicide. Résultats Sur la période étudiée, 202 patients ont été hospitalisés pour une tentative de suicide, parmi eux, 5 (2,5%) ont été ré-hospitalisés pour tentative de suicide dans les six mois et 1 (0,5%) patient s’est suicidé. Aucun facteur commun aux patients récidivants, qui pourrait attester d’un risque accru de passage à l’acte suicidaire, n’a pu être identifié. Conclusion Les résultats de notre étude suggèrent que la prise en charge de la crise suicidaire en service MCO est tout à fait possible, et efficiente. Ces résultats sont discutés au regard de la littérature actuelle et de l’organisation de notre unité de soins.

Presentation comments

Be the first to comment this presentation

Back to main page in