Filter by

Category

Le parricide est le meurtre commis sur la personne d’un ascendant légitime naturel ou adoptif. De tout temps le parricide a été considéré comme le crime parmi les crimes. En pathologie mentale il se rencontre souvent  au cours d’états entrainant une désorganisation grave (schizophrénie, états délirants) ou encore  dans les troubles graves de la personnalité.  
L’objectif de ce travail est de mettre en évidence les caractéristiques socio-économiques  et cliniques des auteurs de ces crimes ainsi que de déterminer les motivations de ces actes  et leurs rapports avec les spécificités de la culture  arabo-musulmane.
Cas cliniques : tous nos patients sont des hommes, la moyenne d’âge est de 33,6 ans, tous célibataires et au chômage, les conditions socio-économiques sont très défavorables chez tous nos patients.
Sur le plan clinique : les cinq patients souffrent de  schizophrénie paranoïde selon les critères  diagnostiques du DSMIV TR ; la durée moyenne de l’évolution globale des troubles était de 9,2 ans ; un seul de ces patients prenait des toxiques ; la compliance thérapeutique était médiocre chez les cinq patients ; trois étaient  totalement  anosognosiques ; la motivation était délirante  dans tous les cas ; deux ont agi sur injonction hallucinatoire ; les thèmes du délire  étaient mystiques  dans deux cas, persécution dans les trois autres ; la victime était le père  dans trois cas , la mère dans les deux autres ; les moyens utilisés étaient l’arme blanche dans  quatre cas et la strangulation  dans  le cinquième ; on a noté un cas ou l’attaque s’est produite avec acharnement, un cas de récidive après une première tentative non réussie et un seul patient a critiqué et regretté son geste.   
Conclusion : le passage à l’acte  envers le parent agressé  est souvent motivé par des idées délirantes,  essentiellement à thème de persécution.

Presentation comments

Be the first to comment this presentation

Back to main page in