Filter by

Category

Les consommations de substances psychoactives telles que l’alcool et les drogues contribuent de manière prépondérante à la péjoration de l’état de santé somatique et psychique et à la mort prématurée de nombreux individus en Europe. Malgré la mise en place de nombreuses structures socio-sanitaires, certains consommateurs n’accèdent pas à des soins coordonnés et adaptés à leurs besoins. Dans d’autres situations, les abus de substances peuvent conduire des personnes à mobiliser d’importantes ressources parmi les médecins de premier recours, aux urgences somatiques et dans les services psychiatriques sans qu’un suivi approprié ne puisse être mis en place. Les professionnels impliqués se sentent souvent impuissants et dépassés par la complexité de ces situations.
 
En Suisse, à Lausanne et à Genève, des équipes de suivi intensif dans le milieu pour les problèmes d’addiction (SIMA) ont été mises en place afin de favoriser l’engagement dans les soins de certains consommateurs difficilement accessibles. Elles visent également à offrir des soins coordonnés et adaptés aux besoins de ces personnes. Il s’agit d’équipes multidisciplinaires, mobiles et proactives. Le modèle d’Assertive Community Treatment développé dans les pays anglo-saxons a été modifié pour s’intégrer dans le réseau de soins local. Si ce type d’intervention a fait ses preuves s’agissant d’engager dans les soins les personnes souffrant de graves troubles psychiques, son efficacité reste à démontrer dans le champ des addictions, en raison du manque d’expériences dans le domaine.
 
Au cours de cette présentation, les spécificités des interventions, leurs avantages et inconvénients et les résultats préliminaires des travaux de recherches associés aux deux projets pilotes menés à Lausanne et à Genève seront détaillés et discutés. 

Presentation comments

Be the first to comment this presentation

Back to main page in