Filter by

Category

Contexte Si les benzodiazépines constituent un traitement de choix pour les accès anxieux en milieu hospitalier, leur consommation en France est préoccupante, révélant une préférence de l’anxiolyse chimique aux dépends d’alternatives non médicamenteuses, pourtant efficaces pour les épisodes d’intensités faible ou modérée. Le choix des différentes options thérapeutique nécessite d’évaluer l’intensité de l’épisode afin de pouvoir mettre en place une réponse thérapeutique adaptée. Pour permettre une évaluation systématique et fine d’un accès anxieux, l’Echelle Visuelle Analogique (EVA) semble être l’outil le mieux adapté. Son application à la mesure de l’anxiété est largement validée. Nous supposons que l’autoévaluation de l’anxiété est susceptible d’amener à une diminution de la consommation de benzodiazépines. Objectif Cette étude a pour objectif de définir l’impact de l’évaluation systématique des accès anxieux, par la passation d’une EVA, sur la consommation de benzodiazépines. Méthodes Il s’agit d’une étude comparative, prospective, multicentrique. Les deux échantillons étudiés, avant et après introduction de l’EVA, sont issus d’une population de sujets hospitalisés en service de psychiatrie de crise, et recrutés successivement, sur une période de trois mois chacun. Seront inclus tous les patients pour lesquels est prévu un traitement anxiolytique conditionnel par benzodiazépines, quelque soit leur pathologie. Seront ensuite comparées les consommations de benzodiazépines (en mg d’équivalent-diazépam par jour d’hospitalisation) des deux échantillons. Résultats À ce jour, le recueil de données est en cours. Les résultats seront présentés à l’occasion du congrès. Discussion L’évaluation d’un symptôme, par essence subjectif, par un observateur extérieur, est indéniablement biaisée. L’utilisation de l’EVA, comme outil d’investigation des accès anxieux, semble constituer une piste prometteuse, notamment concernant la mise en place de stratégies anxiolytiques non médicamenteuses, en alternative à l’usage de benzodiazépines. Conclusion L’adaptation de la stratégie thérapeutique anxiolytique à l’autoévaluation de l’intensité d’un accès anxieux pourrait permettre de privilégier les stratégies non-médicamenteuses et diminuer les consommations de benzodiazépines.

Presentation comments

Be the first to comment this presentation

Back to main page in