Filter by

Category

Introduction : Avec l’allongement de la durée de vie, les personnes âgées se retrouvent de plus en plus en situation d’aidant de leur conjoint. Les dépressions étant une pathologie fréquente chez les personnes âgées, nous avons évalué l’impact de la dépression des personnes âgées sur les conjoints.
Objectif :Evaluer l’impact de la dépression des personnes âgées vivant à domicile sur les conjoints.
Méthodes : Patients de 65 ans et plus, vivant en couple, à domicile et souffrant d’un épisode dépressif majeur selon les critères du DSM-IV TR. La dépression a été évaluée chez les patients et les conjoints à l’aide de la GDS-15. Les conjoints ont rempli le questionnaire LEIPAD de qualité de vie liée à la santé (QVS) spécifique des personnes âgées vivant à domicile et l’inventaire du fardeau de Zarit. Des corrélations ont été recherchées entre la dépression des patients et la QVS des conjoints et la charge en soins ressentie. De plus, chaque conjoint a été apparié à un témoin selon l’âge, le sexe et le niveau d’études.
Résultats : 19 conjoints, âgés de 75,3 ans(ET 8,2) ont été inclus. Par rapport aux témoins appariés, leur QVS était globalement conservée. Seule la dimension « Fonctionnement sexuel » était dégradée. Pour cette dimension, le score de QVS était corrélé au score à la GDS-15 des patients. Le score total à la Zarit des conjoints était de 31,9 (ET 14,4). Comparé aux témoins, les conjoints déclaraient plus devoir « s'occuper d'un proche au quotidien ». Toutefois, la charge en soins ressentie par les conjoints n’était pas liée à la dépression des patients, ni à leur propre dépression. En revanche, la QVS des conjoints était négativement impactée par la charge en soins ressentie pour les dimensions « Prendre soin de soi », « Fonctionnement sexuel » et « Satisfaction de vie ».
Conclusion : Ces résultats soulignent l’intérêt d’évaluer systématiquement l’état psychique, la charge en soins ressentie et la qualité de vie des conjoints aidants de patients âgés souffrant de dépression, pour proposer si nécessaire des interventions psychosociales ou des soins aux conjoints en difficulté.

Presentation comments

Be the first to comment this presentation

Back to main page in