Filter by

Category

Introduction : Le suicide constitue dans plusieurs pays occidentaux la deuxième cause de mortalité chez les jeunes de 15 à 24 ans, après les accidents de la voie publique. Certains facteurs précipitants sont souvent retrouvés  chez cette population  vulnérable.
Objectif : Déterminer les facteurs précipitants du passage à l’acte suicidaire dans une cohorte d’adolescents de la région de Monastir.
Méthodologie : Il s’agit d’une étude transversale, analytique et descriptive qui a porté sur un échantillon de 821 lycéens de la région de Monastir, au cours de l’année scolaire 2012-2013. Nous avons procédé à la passation de « The Suicidal Behaviors Questionnaire-Revised (SBQ-R) », l’échelle de dépression de Beck, l’échelle de l’estime de soi de Rosenberg, traduits tous les trois en Arabe, ainsi qu’une fiche préétablie se rapportant aux  données sociodémographiques et  à la recherche de manifestations anxieuses en se référant à l’échelle de l’anxiété de Hamilton. Le risque de passage à l’acte suicidaire a été évalué par l’item 4 du SBQ-R qui explore la probabilité de survenue d'une tentative de suicide.
Résultats : L’âge moyen de l’échantillon était de 17.7 ans avec un sex-ratio de 0.46.
La prévalence du risque de passage à l’acte suicidaire (RS) dans notre échantillon était de 7,8%.
Les facteurs précipitant du passage  à l’acte suicidaire étaient :
-  Une symptomatologie anxieuse et/ou dépressive actuelle (p<0.001)
-  L’irritabilité excessive (p<0.001)
- La faible estime de soi (p<0.001)
-  Les difficultés relationnelles, qu’elles soient avec les parents (p<0.001), avec les autres membres de la famille (p=0.004) ou avec les pairs (p<0.001)
- Le retrait et le manque de sociabilité (p<0.001)
 
Par contre nous n’avons pas noté de corrélation entre le RS et l’alcoolisme, l’abus de substance ou les résultats scolaires (p était respectivement de 0.362, 0.984 et 0.238).

Presentation comments

Be the first to comment this presentation

Back to main page in