Filter by

Category

Les symptômes cliniques de la schizophrénie s’accompagnent souvent de difficultés cognitives. La méthode d'apprentissage classique : la répétition d’un apprentissage, est assez peu efficace à long terme. Des recherches récentes ont montré que chez des sujets sains le fait de tester son savoir est plus efficace qu’un réapprentissage. C’est l’effet test (testing effect). Toutefois, un test peut être considéré comme stressant. Par ailleurs, la qualité des capacités introspectives des patients schizophrènes vis à vis de leur mémoire (leurs jugements métamnésiques) est relativement préservée : les patients discriminent correctement ce qu’ils ont appris de ce qu’ils ne savent pas. Le jugement métamnésique de Jugement d’apprentissage (JA) quantifie la confiance d’un sujet d’être capable de récupérer plus tard une information récemment apprise. Selon la littérature, avant d’émettre un JA, les sujets font une tentative de récupération de la réponse, ce qui s’apparente donc à un effet test, et pourrait être moins stressant qu’un test explicite. Chez des sujets sains, un apprentissage unique suivi d’un JA a permis une meilleure performance qu’un réapprentissage, pour du matériel difficile (Akdogan & al, 2015). Nous avons exploré chez les patients schizophrènes l'efficacité du jugement métamnésique JA comme stratégie d’apprentissage. Après un  apprentissage de paires de mots (30 faciles : tabouret-chaise ; 30 difficiles : cheval-ange), les patients devaient soit réapprendre les paires, soit évaluer leur JA (entre 0 et 100% sûr de retrouver la réponse plus tard). La récupération avait lieu 48 heures plus tard, les patients devaient retrouver le 2° mot de la paire suite à la présentation du premier. Les résultats préliminaires montrent que, pour les paires difficiles, les patients ayant émis un jugement métamnésique obtiennent une performance plus élevée que ceux qui ont réétudié (p<0,04). La performance pour les paires faciles n’était pas statistiquement différente du réapprentissage (p=0,05). Si ces résultats sont confirmés avec une population plus importante de patients, l’introspection relative à leur mémoire (le jugement métamnésique JA) pourrait fournir une nouvelle stratégie d'apprentissage, simple et peu stressante, pour les patients souffrant de schizophrénie.

Presentation comments

Be the first to comment this presentation

Back to main page in